Acapulco - S. Francisco Line

Les Américains voyageant beaucoup, ils aiment à voyager vite ; les distances ne les effraient pas, et nombre de négocians font le trajet de la Californie aux états atlantiques une fois par an. Pour le faire promptement, on a ouvert trois passages interocéaniques, dont celui de l’isthme de Panama est encore le plus suivi, et l’on a rejoint chacune des extrémités de ces passages par des lignes de bateaux à vapeur. Ces lignes sont en relation avec New-York, La Havane, la Nouvelle-Orléans d’une part, Acapulco et San-Francisco de l’autre. De plus, il y a sur chacune des lignes un service subventionné par le gouvernement fédéral et un autre né de la concurrence ; ce dernier est souvent préférable malgré les charges énormes qu’il doit seul supporter.

On fait sur ces navires, en vingt ou vingt-deux jours seulement, le trajet. Voici quelques timbres de cette ligne qui bien sûr n'existe plus depuis fort longtemps.

Acapulco

Les explications sont tirées de ce lien: http://fr.wikisource.org/wiki/Page:Revue_des_Deux_Mondes_-_1861_-_tome_32.djvu/572