NON RÉCLAMÉ

C'est un cachet et non une étiquette mais la fonction est exactement la même. Vous voyez deux cachets, "retour à l'envoyeur" et l'autre "non réclamé". La lettre recommandée avec accusé de réception date du 8 mars 1989 mais elle est philatélique car le destinataire et l'expéditeur sont une et même personne.

 

Chancay1

Chancay2

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En faite je me suis trompé. Je me suis aperçu que l'accusé était collé à la lettre. J'ai réussi à le défaire et me suis rendu compte que l'expéditeur était l'école privée Notre Dame (pas le destinataire) et que le vrai destinataire était M. Comeau Montasse, sorry!

Chancay3

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Explication simplifiée de Jean-Pierre qui sait de quoi il parle!

Voici une explication au sujet de cette lettre.

 

L’école adresse une lettre en Recommandé avec avis de Réception.

Le destinataire étant absent lors du passage du facteur, celui-ci laisse un avis le 9/3 ; la lettre n’ayant pas été retirée, la Poste envoie un nouvel avis le 19/3 ‘(voir les mentions manuscrites).

Le destinataire, devinant le contenu de la lettre – peut-être une relance pour impayé ,  ne veut pas en prendre possession,  La Poste appose donc un cachet «  Non Réclamée «  puis un cachet «  Retour à l’envoyeur.

                             Jean Pierre

  • ÉTIQUETTE NON RÉCLAMÉ

    1 ÉTIQUETTE NON RÉCLAMÉ
    Cette fois-ci c'est une étiquette et non un cachet "non réclamé", malheureusement que sur fragment.