LES DIFFERENTS PAPIERS

Dernièrement un collectionneur m'a demandé ce qu'était le papier vergé. Je pense que certains d'entre vous ne le savent pas ou je me trompe? Il n'est pas évident de connaitre toutes les sortes existantes.

Commençons par le papier vergé si déjà j'en parle. Malheureusement je suis obligé de prendre des images et informations à divulguer sur des sites étrangers car on ne trouve quasiment rien en France, dommage!

Le papier vergé comporte des lignes bâtonnées dans la pâte, soit horizontalement, soit verticalement.  http://www.briefmarken-lexikon.de/g/gestreift.html

Je montre encore une image que j'ai essayé de fabriquer au mieux pour que tout le monde puisse voir la différence.

Papier verge

Bonne explications sur ce site: http://aps-web.fr/timbres-filigrane-du-monde/

  • LE PAPIER BÂTONNE EN LOSANGE

    1 LE PAPIER BÂTONNE EN LOSANGE
    Le papier bâtonné en losange a surtout été utilisé pour les timbres russes à partir de 1908. Ce n'est tout simplement que du papier normal sur lequel (sur la feuille entière) on a appliqué une sorte de surcharge en forme de losange en craie. Trempé dans de l'eau, il y a de fortes chances pour que ça disparaisse. Comme on ne le voit pas toujours facilement, j'ai trempé le timbre dans de l'essence à briquet (benzène) pour le rendre plus visible. N'ayez pas peur, le benzène n'est pas de l'eau, il est volatile et ne détériore en aucun cas votre timbre! Je l'utilise pour détecter les filigranes et je n'ai jamais eu de problème. Voilà à quoi ça ressemble.
  • PAPIER BAUDRUCHE

    1 PAPIER BAUDRUCHE
    Le papier baudruche est cité dans divers catalogues, mais comme je n'ai trouvé aucune explication précise, j'ai demandé Monsieur Melot s'il avait une information à ce sujet. Voici sa réponse: Je vous renvoie au catalogue Marianne qui dit ceci : Essais pour la préparation de l’impression (confection des mises en train)             Il s’agit de feuilles, imprimées dans diverses couleur, sur des papiers d’épaisseurs très diverses, destinées à être fixées, en plusieurs épaisseurs, sous la feuille devant recevoir l’impression. Cette mise en train a pour but de compenser les irrégularités de la planche. La première impression fut souvent réalisée sur toile… D’autres tirages, parfois effectués avec des effigies ou des valeurs diverses, sur des papiers d’épaisseur très variables, allant de la pelure au carton, furent collés sur cette première impression. Certaines sont évidées au canif : l’ensemble constitue les mises en train.   Le domaine des essais est vaste. C’est une spécialité directement liée à la fabrication des timbres-poste. Des collectionneurs se passionnent pour cette spécialité. "Personnellement je me demande si le papier baudruche n'est pas tout simplement du papier pelure?" Source: http://www.ebay.fr/itm/FRANCE-CLASSIQUE-N-19-NEUF-IMPRESSION-sur-PAPIER-BAUDRUCHE-B-TB-/121393563982?pt=LH_DefaultDomain_71&hash=item1c439ec94e Souce image thème: http://www.ebay.fr/itm/FRANCE-CLASSIQUE-N-19-NEUF-IMPRESSION-sur-PAPIER-BAUDRUCHE-B-TB-/121423164622?pt=LH_DefaultDomain_71&hash=item1c456274ce