Cérès de Bordeaux 20c type II n°45 en quatre reports ?

Voici une petite étude de Bernard Brinette, auteur du nuancier qui vous donnera peut-être à réfléchir. Personnellement je trouve ce genre de réflexions et de recherches très fructueuses pour notre univers philatélique pour qu'il se développe un peu plus. Merci Bernard!

Ceres de bordeaux

 

Faudrait-il scinder le Cérès de Bordeaux 20c type II n°45 en quatre reports ?

 

 

J’imagine comme une sorte de légère exaspération devant le nombre déjà élevé des types et des reports de ce timbre de Bordeaux. Ceci dit, la question n’est pas dénuée de bon sens, car en regardant de près les timbres 45A (type II et report 1), il apparaît assez nettement que l’effigie de cette référence varie sensiblement.

 

On sait que le type I (n°44) avait une effigie particulière dessinée par Dambourgez et que ce fut le seul timbre à utiliser ce modèle. Tous les autres types ont utilisé l’effigie d’Yon,  mais pour le type II report 1, il apparaît assez nettement que certains timbres sont plus proches de celle de Dambourgez que celle d’Yon ! Ces timbres apparaissent comme des N°44, mais avec toutes les caractéristiques des types suivants, notamment le médaillon plus proche du cartouche du haut et les inscriptions des types suivants.

 

Il existe selon les catalogues, une référence 45A appelée « impression fine ». Ce timbre cote à peu près la moitié des N°44. Il est tout à fait possible qu’en réalité, certaines impressions aient récupéré des effigies de Dambourgez pour les insérer dans les nouveaux types. On voit notamment que le nez n’a pas de trait, qu’il est nu, le regard plus fin et le sourcil moins épais. Cependant les ombres du cou sont plutôt en traits, contrairement à celles du N°44, plus pointillées. On a l’impression qu’il y a eu comme une transition d’effigies du N°44 vers les types suivants.

 

En tout cas, cette référence est intéressante, parce qu’elle ressemble beaucoup aux N°44 et que de nombreux collectionneurs ne font pas la distinction entre les N°45 (usuels) type Yon et ceux qui ont une effigie plutôt de type Dambourgez. D’ailleurs Roumet dans sa vente actuelle propose justement un timbre avec cette « impression fine » qui correspond fort bien à ces caractéristiques…

Bernard Brinette

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Réponse:

Bonjour Harald,
Je vous joins en attaché le texte de JF-Brun issu du catalogue Marianne et servant d'introduction à l'émission de Bordeaux.
Contrairement à ce qu'écrit votre correspondant, il ne peut pas y avoir d'insertion d'autres types dans les report.
Il s'agit de lithographie et non d'impression typographique avec des galvanos contenant des clichés.
Pour terminer, les Bordeaux ont subi de nombreuses variations à l'impression tant en terme d'encrage que de couleur, etc.
Il est donc tout à fait possible de rencontrer des timbres qui ressemblent à tel ou tel type mais qui n'en sont pas.

Bien amicalement,

 
Michel MELOT
Ancien Rédacteur en Chef et
Directeur Délégué de Timbropresse sas                Bordeaux mariannebordeaux-marianne.pdf (713.15 Ko)